Les enjeux

Vivre longtemps et en bonne santé n'est pas qu'une quête personnelle, c'est aussi un enjeu de cohésion sociale et de santé publique dans un contexte de transition démographique.

 

La santé impactée

La solitude est un état contrenature qui provoque une réaction de stress, avec à la clef, des maladies cardio-vasculaires et un risque de mortalité augmenté de 30%.

Les plus vulnérables en première ligne

Le handicap, la vieillesse et la pauvreté sont autant des obstacles à surmonter pour tisser des liens que des stigmates qui éloignent les autres.

Une cohésion sociale fragilisée

La solitude entraine le repli sur soi, une certaine méfiance vis-à-vis des autres, et par conséquent vis-à-vis de tout engagement publique.

Un cercle vicieux

Sortir de la solitude ne peut se faire qu’avec un environnement accueillant et un accompagnement individuel.

Un besoin de reconnaissance

Quoi de mieux pour sortir de sa solitude que d’être quelqu’un sur qui compter ? Être reconnu, non pas pour ce que l’on fait, mais pour ce que l’on est.

/

Une véritable épidémie

La solitude est contagieuse et comme toute épidémie, il existe des gestes barrière : bienveillance, curiosité et l’altruisme.

Qu’est-ce que l’habitat inclusif ?

Véritable enjeu de prévention de la dépendance, l’habitat inclusif est inscrit dans la loi ELAN. Il est destiné aux personnes âgées et aux personnes porteuses de handicap qui font le choix d’un mode d’habitation regroupé, assorti d’un projet de vie sociale et partagée.

Un projet d’habitat inclusif accueille la mixité: personnes âgées, porteuses de handicap, parents isolés, chômeurs, jeunes couples… chacun y trouve sa place grâce à l’entraide et aux services proposés.

Redonne aux plus isolés une place dans la société

Dynamise les échanges entre habitants

Renforce le lien social par une vie partagée

Est ouvert sur la Ville et sa vie associative

Décharge les aidants grâce à l’entraide